fbpx

Décryptage soins et cosmétiques minéraux ? Interview Experts

Sous quels critères peut-on parler de « cosmétique minérale » ?

Birgit Huber, Responsable Soins et Beauté, IKW (Association allemande des produits cosmétiques et détergents)
Il n’y a pas de définition arrêtée pour la « cosmétique minérale ». De nombreux produits contenant des minéraux sous différentes formes et en quantité variable peuvent donc utiliser cette désignation – de la poudre sèche à base de minéraux aux shampooings composés de minéraux marins.

Christian Fritsche, Education Manager Bare Escentuals Deutschland GmbH
Chez Bare Minerals, il faut un minimum de 3% de cosmétique minérale pour pouvoir utiliser l’appellation du même nom. Avec l’Original SPF 15 et le fond de teint mat, la cliente bénéficie de minéraux purs sans ajout chimique. Tous les produits Bare Minerals sont sans paraben, sans paraffine, sans colorant ni arôme artificiel et refusent d’utiliser du talc ou des liants.

stux / Pixabay

Se questionner sur la composition réelle des cosmétique et du maquillage

 

Michel Knittel,Chargé des Relations Presse Bleu Vert SAS
La “cosmétique minérale” ? Cette expression a-t-elle réellement un sens ? Pour certains elle désigne du “maquillage minéral”, à base de minéraux extraits de la Terre puis broyés. Pour d’autres, il s’agirait de produits de soin soit avec une teneur particulière en minéraux, soit avec des minéraux particuliers, comme les sels de la Mer Morte ou des pierres semi-précieuses.

Pour le maquillage, l’argument mis en avant est qu’ainsi il serait “totalement naturel”… Mais cela ne peut être vrai sans hésitation que pour des poudres libres, pas pour des poudres-crèmes, des fonds de teint fluides, des rouges à lèvres, etc. Quid en effet des autres composants ?

C’est-à-dire des conservateurs, des huiles et cires utilisées (végétales ou… minérales, c’est-à-dire issues de la chimie du pétrole), des parfums, etc.

La présence de bases ou de colorants exclusivement minéraux, mise en avant, n’est donc pour moi pas un argument suffisant. Il faut aller plus loin dans l’étude de la composition. Et c’est la même chose pour les soins à base de minéraux particuliers. Quels sont les autres composants ? On ne saurait imaginer un soin visage efficace, uniquement à base de sels minéraux ou oligo-éléments hydratants, apaisants, anti-âge, etc. Mettre en avant une “teneur minimale (optimale)” en minéraux est donc bien aléatoire. Il faut bien d’autres ingrédients, entre autres pour restaurer ou protéger la barrière hydro-lipidique. C’est donc bien l’ensemble de la formule qui est à prendre en considération.

En 2011, Logona a par exemple mis sur le marché une nouvelle gamme de maquillage, qui rencontre toujours un grand succès et est fort appréciée. Elle est formulée entre autres à base de pierres semi-précieuses (améthyste, ambre, quartz), ce qui était alors une innovation, et ne contient bien sûr que des colorants naturels, minéraux en particulier. Mais son confort et son efficacité proviennent également des autres ingrédients, comme les huiles et les cires végétales, et notamment d’un complexe anti-âge à base d’extraits de cranberry, de pépins de pomme et d’algues. C’est bien, là aussi, l’ensemble de la formule qui présente un intérêt et pas seulement nos “minéraux”.

Source texte: beautypress.fr

Partagez avec Amour ♥ : Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.