cure de collagène et belle peau? collagène marin poudre et bénéfices cutanés ?

Sujet divergeant qu’est la cure de collagène à ingérer, en poudre ou liquide. Collagène marin ou non,. Quels bénéfices en attendre? C’est quoi du collagène? Est ce que le collagène qu on avale va dans la peau? et les peptides de collagène ?
Place à un focus sur le collagène en beauté, d’un point de vue factuel et scientifique.

Comprendre le collagène dans l’estomac et sur la peau

Le collagène est présent dans nos cartilages, nos tissus et la peau.
Il participe à une peau bien ferme qui reste en place, bien rebondie.
Le collagène aide à avoir une souplesse au niveau des cartilages de nos genoux, coudes, etc…
Dès nos 25-30 ans nous commençons à perdre notre collagène.

Le collagène est une grosse molécule de masse moléculaire de 500 kDa à 2500 kDa
Ce qui signifie que si vous l’ingérez il aura du mal à passer dans les paroies de l’estomac directement car trop gros, d’ailleurs vous éliminez la majorité directement en allant aux toilettes. Sans ne tirer vraiment de bénéfice.
Le collagène est insoluble, il ne peut pas être dissous dans une boisson ou un liquide.
Vous comprenez ainsi que acheter du collagène pur, en poudre ou à boire n’a pas vraiment d’intérêt. Il faudrait en avaler un grand verre pur pour en tirer un petit bénéfice (en simplifiant).

Dans les années 80 il était tendance d’utiliser des crèmes visage au collagène. Comme la molécule est très grosse elle ne passe pas la barrière de surface de votre peau. Elle stagne dessus, comme un collant. Ce qui donne une impression de peau lisse, sans bénéfice réel dans la peau.

Chaque « molécule » de collagène est composée de 3 chaines de 1 055 acides aminés.
On parle de trois chaînes alpha polypeptidiques associées :
c’est à dire comme 3 fils de scoubidou ou de pelote de laine, enlacés torsadés.

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Collagentriplehelix.png?uselang=fr


Le collagène n’existe que chez les animaux, il n’est jamais Vegan.
Ainsi vous trouvez du collagène bovin ou marin par exemple. Le collagène marin étant issu des poissons.

Quelle forme de collagène pour agir sur votre peau?

Le collagène va suivre plusieurs traitement pour devenir un ensemble de molécules qui vont passer la barrière de l’estomac et ensuite être utiles dans les cartilages et la peau.
L’objectif étant de faire des peptides de collagène, qui seront utiles comme peptides de collagène en poudre ou à boire.

Comment transformer du collagène en peptides de collagène actifs?

  1. Pré traiter et Extraire le collagène d’un animal
    • Hydrolyser ce collagène c’est à dire le segmenter, le séparer
    • Filtrer et soumettre à un échange d’ions
    • Ajuster le ph
    • Concentrer
    • Stériliser en chauffant
    • Faire sécher pour obtenir une poudre

      Par exemple on garde la peau de poissons, on nettoie avec un détergent adapté pour éliminer les pathogènes, on plonge dans des acides pour éliminer le gras et la chair, on plonge dans un bain alcalin pour n’avoir que le collagène, on passe à l’éthanol pour éliminer les résidus gras, on passe à l’eau oxygénée pour enlever la couleur, on neutralise le ph, on congèle et assèche, on réduit en poudre pure.

      Quels sont les types de peptides de collagène pour la peau?

      Les collagènes sont classés de 1 à 28, c’est à dire que suivant plusieurs paramètres on dit Collagène I ou collagène II ou collagène III par exemple.
      Chaque type est prioritairement utile à une partie différente :
      par exemple le collagène III aide les vaisseaux, il est dans notre matrice extracellulaire qui constitue nos vaisseaux et notre peau.

      Liste des types de collagènes utiles à notre peau

      • Collagène de type 1 / Type I pour donner à la peau son élasticité et la rendre extensible, et pour maintenir les tissus ensemble afin qu’ils ne se déchirent pas.
      • Collagène de type 3 / Type III aide à donner à la peau son élasticité et sa fermeté.
      • Collagène de type 4 / Type IV activité de la lame basale, dans les espaces entre la couche supérieure de peau/tissu et la couche la plus profonde. Il s’agit d’une mince couche de liquide gélifié qui sert de coussin ou de rembourrage pour les tissus qui se trouvent au-dessus.

      en résumé les peptides de collagène à utiliser en beauté

      Privilégiez les Peptides de collagène, et si possible de type I III IV
      Marins ou bovins, à chacun d’essayer ce qui est le mieux accepté par son organisme.
      Par exemple j’ai essaye des peptides de collagène bovin l’hiver précédent sur 3 mois sans bénéfice sur moi, alors que c’est celui qui donne le meilleur résultat chez une amie.
      Là j’ai reçu un collagène marin à essayer, gratuitement (pas de contrat ni d’engagement de ma part)

      MyCollagenLift de MyPure Collagen cure de collagène marin en poudre

      C’est donc cette poudre que j’ai reçu gratuitement pour essayer.
      Je n’ai aucun engagement avec eux, je précise pour être transparent.

      Une cure se déroule sur 3 mois minimum pour voir des résultats, quelque soit la marque.

      J’ai trouvé interessant la composition des unidoses de MyCollagenLift :

      MyCollagenLift de MyPure Collagen cure de collagène marin en poudre
      • Collagène marin de poisson : 18 types de peptides différents
      • Silicium organique + vitamine C stimulent la production de collagène
      • OPC de raisins, Zinc, Vitamine C et E, SuperOxyde Dismutase (aka le SOD) protection antioxydante.
      • Acide Hyaluronique + Céramides de blé pour une peau hydratée de l’intérieur avec une barrière cutanée assistée

      C’est une marque Suisse de médecins esthétique, chimistes, dermatologues et il aura fallu 4 ans de recherche pour trouver le produit idéal, le tester, prouver ses bénéfices.

      Les peptides de collagène en poudre sont en unidose, pour préserver jusqu’au dernier moment les actifs : j’ai apprécié ce format contrairement aux pots dont l’utilisation à la cuillère augmente les risques de contamination et de perte de qualité de la poudre qu’ils contiennent.
      La cure est à prendre à jeun le matin ou juste après le petit-déjeuner pour bénéficier de la meilleure assimilation des actifs. A mélanger à son jus de fruit, de l’eau ou un produit lacté (lait végétal ou animal).

      L’arôme Fruits rouge est selon moi pas indispensable, mais il aidera certaines personnes à l’ingérer à jeun peut être. Personnellement je me lasse après quelques jours de ce goût ajouté.

      La dilution est bonne dans mon jus de fruit matinal ou même avec un verre d’eau. Ce n’est pas une dissolution totale, il persiste une sensation un peu poudreuse, mais qui passe très bien.
      MyPureSkin propose un fouet à piles si vous voulez une dilution parfaite. Pourr ma part je ne l utilise pas nécessairement.

      Après 4 semaines d’utilisation je ne peux pas dire si j’ai un bénéfice.
      A la fois parce que c’est sur plusieurs mois et également parce que j ai une excellente routine beauté visage.
      Evidemment un avantage de cette cure est que vosu allez travailler sur la peau de votre visage… du cou, des bras, du ventre etc…
      En terme d’hydratation et de fermeté / rebondi.

      Dites moi en commentaire si vous avez essayé une cure de collagène? de poudre de peptides de collagène?

      Jeff 50 ans

      REFERENCES
      Adler-Nissen, J., 1986. Enzymatic Hydrolysis of Food Protein. Elsvier Applied Science Publishers, London

      Aleman, A., B. Gimenez, C. Gomez-Guillen and P. Montero, 2011. Enzymatic hydrolysis of fish gelatin under high pressure treatment. Int. J. Food Sci. Technol., 46: 1129-1136.
      CrossRef  |  

      Benjakul, S. and T. Morrissey, 1997. Protein hydrolysates from pacific whiting solid wastes. J. Agric. Food Chem., 45: 3423-3430.
      Direct Link  |  

      GEA, 2010. Gelatin Processing Aids. Vol. 2010, GEA Group, Hudson

      Gelita Group, 1999. Gelatine hydrolysate and its health aspects. http://gelengforte.ru/uploads/arts_080530_074114_0.pdf.

      Gomez-Gullen, M.C., B. Gimenez, M.E. Lopez-Caballero and M.P. Montero, 2011. Functional and bioactive properties of collagen and gelatin from alternative sources: A review. Food Hydrocolloids, 25: 1813-1827.
      CrossRef  |  Direct Link  |  

      Huang, Y.Q., R. Guan and M.Z. Huang, 2004. Study on the hydrolysis of macromolecular gelatin with enzymes in combination mode. Chin. J. Polym. Sci., 22: 599-602.
      Direct Link  |  

      Iwai, K., T. Hasegawa, Y. Taguchi, F. Morimatsu and K. Sato et al., 2005. Identification of food-derived collagen peptides in human blood after oral ingestion of gelatin hydrolysates. J. Agric. Food Chem., 53: 6531-6536.
      CrossRef  |  

      Jia, J., Y. Zhou, J. Lu, A. Chen, Y. Li and G. Zheng, 2010. Enzymatic hydrolysis of Alaska pollack (Theragra chalcogramma) skin and antioxidant activity of the resulting hydrolysate. J. Sci. Food Agric., 90: 635-640.
      CrossRef  |  

      Lin, L. and B.F. Li, 2006. Radical scavenging properties of protein hydrolysates from Jumbo flying squid (Dosidicus eschrichitii Steenstrup) skin gelatin. J. Sci. Food Agric., 86: 2290-2295.
      CrossRef  |  

      Mendis, E., N. Rajapakse, H.G. Byun and S.K. Kim, 2005. Investigation of jumbo squid (Dosidicus gigas) skin gelatin peptides for their In vitro antioxidant effects. Life Sci., 77: 2166-2178.
      CrossRef  |  

      Moskowitz, R.W., 2000. Role of collagen hydrolysate in bone and joint disease. Seminars Arthrit. Rheumat., 30: 87-99.
      PubMed  |  

      Nomura, Y., K. Oohashi, M. Watanabe and S. Kasugai, 2005. Increase in bone mineral density through oral administration of shark gelatin to ovariectomized rats. Nutrition, 21: 1120-1126.
      CrossRef  |  

      Ogawa, M., R.J. Portier, M.W. Moody, J. Bell, M.A. Schexnayder and J.N. Losso, 2004. Biochemical properties of bone and scale collagens isolated from the subtropical fish black drum (Pogonia cromis) and sheepshead seabream (Archosargus probatocephalus). Food Chem., 88: 495-501.
      CrossRef  |  Direct Link  |  

      Peterson, M.S. and A.H. Johnson, 1978. Protein Hydrolysis. In: Encyclopedia of Food Science, Peterson, M.S. and A.H. Johnson (Eds.). The Avi Publishing Company Inc., Connecticut, USA., ISBN-13: 9780870552274, pp: 642-643

      Schrieber, R. and H. Gareis, 2007. Gelatine Handbook: Teory and Industrial Practice. WILEY-VCH Verlag GmbH and Co. KgaA, Germany

      Wu, J., M. Fujioka, K. Sugimoto, G. Mu and Y. Ishimi, 2004. Assessment of effectiveness of oral administration of collagen peptide on bone metabolism in growing and mature rats. J. Bone Mineral Metab., 22: 547-553.
      CrossRef  |  

      Yang, J.I., H.Y. Ho, Y.J. Chu and C.J. Chow, 2008. Characteristic and antioxidant activity of retorted gelatin hydrolysates from cobia (Rachycentron canadum) skin. Food Chem., 110: 128-136.
      CrossRef  |  

      Zhang, Z., G. Li and B. Shi, 2005. Physicochemical properties of collagen, gelatin and collagen hydrolysate derived from bovine limed split wastes. J. Soc. Leather Technol. Chem., 90: 23-28.
      Direct Link  |  

      Zhu, K., H. Zhou and H. Qian, 2006. Antioxidant and free radical-scavenging activities of Wheat Germ Protein Hydrolysates (WGPH) prepared with alcalase. Process Biochem., 41: 1296-1302.
      Direct Link  |  

      Merci de commenter ci dessous :

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Back to top